Schulers Books Online

books - games - software - wallpaper - everything

Bride.Ru

Books Menu

Home
Author Catalog
Title Catalog
Sectioned Catalog

 

- Henri III et sa Cour - 2/24 -


Oui, mon pŠre...Mais cette douleur s'apaise d'autant plus vite, qu'elle a ‚t‚ exag‚r‚e. Qu‚lus, Schomberg et Maugiron ont ‚t‚ remplac‚s par d'Epernon, Joyeuse et Saint-M‚grin. Antraguet reparaŒtra demain … la cour; le duc de Guise l'exige, et Henri n'a rien … refuser … son cousin de Guise. Saint-M‚grin et lui sont mes ennemis. Ce jeune gentilhomme bordelais m'inquiŠte. Plus instruit, moins frivole surtout que Joyeuse et d'Epernon, il a pris sur l'esprit de Henri un ascendant qui m'effraye...Mon pŠre, il en ferait un roi.

RUGGIERI

Et le duc de Guise?

CATHERINE

En ferait un moine, lui...Je ne veux ni l'un ni l'autre...Il me faut un peu plus qu'un enfant, un peu moins qu'un homme...Aurais-je donc abƒtardi son coeur … force de volupt‚s, ‚teint sa raison par des pratiques superstitieuses, pour qu'un autre que moi s'emparƒt de son esprit et le dirigeƒt … son gr‚?...Non; je lui ai donn‚ un caractŠre factice, pour que ce caractŠre m'appartŒnt...Tous les calculs de ma politique, toutes les ressources de mon imagination ont tendu l…...Il fallait rester r‚gente de la France, quoique la France e–t un roi; il fallait qu'on p–t dire un jour: ®Henri III a regn‚ sous Catherine de M‚dicis...¯ J'y ai r‚ussi jusqu'… pr‚sent...Mais ces deux hommes!...

RUGGIERI

Eh bien, Ren‚, votre valet de chambre, ne peut-il pr‚parer pour eux des pommes de senteur, pareilles … celles que vous envoyƒtes … Jeanne d'Albret, deux heures avant sa mort?...

CATHERINE

Non...Ils me sont n‚cessaires: ils entretiennent dans l'ƒme du roi cette irr‚solution qui fait ma force. Je n'ai besoin que de jeter d'autres passions au travers de leurs projets politiques, pour les en distraire un instant; alors je me fais jour entre eux; j'arrive au roi, que j'aurai isol‚ avec sa faiblesse, et je ressaisis ma puissance...J'ai trouv‚ un moyen. Le jeune Saint-M‚grin est amoureux de la duchesse de Guise.

RUGGIERI

Et celle-ci?...

CATHERINE

L'aime aussi, mais sans se l'avouer encore … elle-mˆme, peut-ˆtre...Elle est esclave de sa r‚putation de vertu...Ils en sont … ce point o— il ne faut qu'une occasion, une rencontre, un tˆte-…-tˆte, pour que l'intrigue se noue; elle-mˆme craint sa faiblesse, car elle le fuit...Mon pŠre, ils se verront aujourd'hui; ils se verront seuls.

RUGGIERI

O— se verront-ils?

CATHERINE

Ici...Hier, au cercle, j'ai entendu Joyeuse et d'Epernon lier, avec Saint-M‚grin, la partie de venir faire tirer leur horoscope par vous...Dites aux deux premiers ce que bon vous semblera sur leur fortune future, que le roi veut porter … son comble, puisqu'il compte en faire ses beaux-frŠres...Mais trouvez le moyen d'‚loigner ces jeunes fous...Restez seul avec Saint-M‚grin; arrachez-lui l'aveu de son amour; exaltez sa passion; dites-lui qu'il est aim‚, que grƒce … votre art, vous pouvez le servir; offrez-lui un tˆte-…-tˆte. (Montrant une alc“ve cach‚e dans la boiserie) La duchesse de Guise est d‚j… l…, dans ce cabinet si bien cach‚ dans la boiserie, que vous avez fait faire pour que je puisse voir et entendre au besoin, sans ˆtre vue. Par Notre-Dame! il nous a d‚j… ‚t‚ utile, … moi pour mes exp‚riences politiques, et … vous pour vos magiques op‚rations.

RUGGIERI

Et comment l'avez-vous d‚termin‚e … venir?...

CATHERINE, ouvrant la porte du passage secret

Pensez-vous que j'aie consult‚ sa volont‚?

RUGGIERI

Vous l'avez donc fait entrer par la porte qui donne dans le passage secret?

CATHERINE

Sans doute...

RUGGIERI

Et vous avez song‚ aux p‚rils auxquels vous exposiez Catherine de ClŠves, votre filleule!...L'amour du Saint-M‚grin, la jalousie du duc de Guise...

CATHERINE

Et c'est justement de cet amour et de cette jalousie que j'ai besoin...M. de Guise irait trop loin, si nous ne l'arrˆtions pas. Donnons-lui de l'occupation...D'ailleurs, vous connaissez ma maxime:

Il faut tout tenter et faire, Pour son ennemi d‚faire.

RUGGIERI

Ainsi, ma fille, vous avez consenti … lui d‚couvrir le secret de cette alc“ve.

CATHERINE

Elle dort. Je l'ai invit‚e … prendre avec moi une tasse de cette liqueur que l'on tire de fŠves arabes que vous avez rapport‚es de vos voyages, et j'y ai mˆl‚ quelques gouttes du narcotique que je vous avais demand‚ pour cet usage.

RUGGIERI

Son sommeil a d– ˆtre profond; car la vertu de cette liqueur est souveraine.

CATHERINE

Oui...Et vous pourrez la tirer de ce sommeil … votre volont‚?

RUGGIERI

A l'instant, si vous le voulez.

CATHERINE

Gardez-vous en bien!

RUGGIERI

Je crois vous avoir dit aussi qu'… son r‚veil toutes ses id‚es seraient quelque temps confuses, et que sa m‚moire ne reviendrait qu'… mesure que les objets frapperaient les yeux.

CATHERINE

Oui...tant mieux! elle sera moins … mˆme de se rendre compte de votre magie...Quant … Saint-M‚grin, il est, commes tous ces jeunes gens, superstitieux et cr‚dule: il aime, il croira...D'ailleurs, vous ne lui laisserez pas le temps de se reconnaŒtre. Vous devez avoir un moyen d'ouvrir cette alc“ve, sans quitter cette chambre?

RUGGIERI

Il ne faut qu'appuyer sur un ressort cach‚ dans les ornements de ce miroir magique. (Il appuie sur le ressort, et la porte de l'alc“ve se lŠve … moiti‚)

CATHERINE

Votre adresse fera le reste, mon pŠre, et je m'en rapporte … vous...Quelle heure comptez-vous?...

RUGGIERI

Je ne puis vous le dire...La pr‚sence de Votre Majest‚ m'a fait oublier de retourner ce sablier, et il faudrait appeler quelqu'un.

CATHERINE

C'est inutile; ils ne doivent pas tarder; voil… l'important...Seulement, mon pŠre, je ferai venir d'Italie une horloge;...je la ferai venir pour vous...Ou plut“t, ‚crivez vous-mˆme … Florence et demandez-la, quelque prix qu'elle co–te.

RUGGIERI

Votre Majest‚ comble tous mes d‚sirs...Depuis longtemps, j'en eusse achet‚ une, si le prix exorbitant qu'il faut y mettre...

CATHERINE

Pourquoi ne pas vous adresser … moi, mon pŠre?...Par Notre-Dame! il ferait beau voir que je laissasse manquer d'argent un savant tel que vous...Non...Venez demain, soit au Louvre, soit … notre h“tel de Soissons, et un bon de notre royale main, sur le surintendant de nos finances, vous prouvera que nous ne sommes ni oublieuse ni ingrate. Dieu soit avec vous, mon pŠre! (Elle remet son masque et sort par la porte secrŠte)

SCENE II

RUGGIERI, LA DUCHESSE DE GUISE, endormie

RUGGIERI

Oui, j'irai te rappeler ta promesse...Ce n'est qu'… prix d'or que je puis me procurer ces manuscrits pr‚cieux qui me sont si n‚cessaires...(Ecoutant) On frappe...Ce sont eux. (Il va refermer la porte de l'alc“ve)


Henri III et sa Cour - 2/24

Previous Page     Next Page

  1    2    3    4    5    6    7   10   20   24 

Schulers Books Home



 Games Menu

Home
Balls
Battleship
Buzzy
Dice Poker
Memory
Mine
Peg
Poker
Tetris
Tic Tac Toe

Google
 
Web schulers.com
 

Schulers Books Online

books - games - software - wallpaper - everything