Schulers Books Online

books - games - software - wallpaper - everything

Bride.Ru

Books Menu

Home
Author Catalog
Title Catalog
Sectioned Catalog

 

- Henri III et sa Cour - 3/24 -


D'EPERNON, derriŠre le th‚ƒtre

Hol…! h‚!

RUGGIERI

On y va, mes gentilshommes, on y va.

SCENE III

RUGGIERI, D'EPERNON, SAINT-MEGRIN, JOYEUSE

D'EPERNON, … Joyeuse, qui entre appuy‚ sur une sarbacane et sur le bras de Saint-M‚grin

Allons, allons, courage, Joyeuse! Voil… enfin notre sorcier...Vive Dieu! mon pŠre, il faut avoir des jambes de chamois et des yeux de chat-huant pour arriver jusqu'… vous.

RUGGIERI

L'aigle bƒtit son aire … la cime des rochers pour y voir de plus loin.

JOYEUSE, s'‚tendant dans un fauteuil

Oui; mais on voit clair pour y arriver, au moins.

SAINT-MEGRIN

Allons, allons, messieurs, il est probable que le savant Ruggieri ne comptait pas sur notre visite. Sans cela, nous aurions trouv‚ l'antichambre mieux ‚clair‚e...

RUGGIERI

Vous vous trompez, comte de Saint-M‚grin. Je vous attendais...

D'EPERNON

Tu lui avais donc ‚crit?

SAINT-MEGRIN

Non, sur mon ƒme; je n'en ai parl‚ … personne...

D'EPERNON, … Joyeuse

Et toi?

JOYEUSE

Moi? Tu sais que je n'‚cris que quand j'y suis forc‚...Cela me fatigue.

RUGGIERI

Je vous attendais, messieurs, et je m'occupais de vous.

SAINT-MEGRIN

En ce cas, tu sais ce qui nous amŠne.

RUGGIERI

Oui.

(D'Epernon et Saint-M‚grin se rapprochent de lui. Joyeuse se rapproche aussi, mais sans se lever de son fauteuil)

D'EPERNON

Alors toutes tes sorcelleries sont faites d'avances; nous pouvons t'interroger, tu vas nous r‚pondre?

RUGGIERI

Oui...

JOYEUSE

Un instant, tˆte-Dieu!...(Tirant … lui Ruggieri) Venez ici, mon pŠre...On dit que vous ˆtes en commerce avec Satan...Si cela ‚tait, si cet entretien avec vous pouvait compromettre notre salut,...j'espŠre que vous y regarderiez … deux fois, avant de damner trois gentilshommes des premiŠres maisons de France?

D'EPERNON

Joyeuse a raison, et nous sommes trop bons chr‚tiens!...

RUGGIERI

Rassurez-vous, messieurs, je suis aussi bon chr‚tien que vous.

D'EPERNON

Puisque tu nous assures que ta sorcellerie n'a rien de commun avec l'enfer, eh bien, voyons, que te faut-il, ma tˆte ou ma main?...

RUGGIERI

Ni l'une ni l'autre; ces formalit‚s sont bonnes pour le vulgaire; mais, toi, jeune homme, tu es plac‚ assez au-dessus de lui pour que ce soit dans un astre brillant entre tous les astres que je lise ta destin‚e...Nogaret de la Valette, baron d'Epernon...

D'EPERNON

Comment! tu me connais aussi, moi?...Au fait, il n'y a rien l… d'‚tonnant...Je suis devenu si populaire!

RUGGIERI, reprenant

Nogaret de la Valette, baron d'Epernon, ta faveur pass‚e n'est rien auprŠs de ce que sera ta faveur future.

D'EPERNON

Vive Dieu! mon pŠre, et comment irai-je plus loin?...Le roi m'appelle son fils.

RUGGIERI

Ce titre, son amiti‚ seule te le donne, et l'amiti‚ des rois est inconstante...Il t'appellera son frŠre, et les liens du sang le lui commanderont.

D'EPERNON

Comment! tu connais le projet du mariage...?

RUGGIERI

Elle est belle, la princesse Christine! Heureux sera celui qui la poss‚dera!

D'EPERNON

Mais qui a pu t'apprendre?...

RUGGIERI

Ne t'ai-je pas dit, jeune homme, que ton astre ‚tait brillant entre tous les astres?...Et maintenant … vous, Anne d'Arques, vicomte de Joyeuse; … vous que le roi appelle aussi son enfant.

JOYEUSE

Eh bien; mon pŠre, puisque vous lisez si bien dans le ciel, vous devez y voir tout le d‚sir que j'ai de rester dans cet excellent fauteuil, si toutefois cela ne nuit pas … mon horoscope...Non? Eh bien, allez, je vous ‚coute.

RUGGIERI

Jeune homme, as-tu song‚ quelquefois, dans tes rˆves d'ambition, que la vicomte de Joyeuse p–t ˆtre ‚rig‚e en duch‚;...que le titre de pair qu'on y joindrait te donnerait le pas sur tous les pairs de France, except‚ les princes du sang royal, et ceux des maisons souveraines de Savoie, Lorraine et ClŠves?...Oui...Eh bien, tu n'as fait que pressentir la moiti‚ de ta fortune...Salut … l'‚poux de Marguerite de Vaudemont, soeur de la reine!...Salut au grand amiral du royaume de France!...

JOYEUSE, se levant vivement

Avec l'aide de Dieu et de mon ‚p‚e, mon pŠre, nous y arriverons. (Lui donnant sa bourse) Tenez, c'est bien mal r‚compenser la pr‚diction de si hautes destin‚es; mais c'est tout ce que j'ai sur moi.

D'EPERNON

De par Dieu! tu m'y fais penser, et moi qui oubliais...(Il fouille … son escarcelle) Eh bien, des drag‚es … sarbacane, voil… tout...Je ne pensais plus que j'avais perdu … la prime jusqu'… mon dernier philippus...Je ne sais ce que devient ce maudit argent; il faut qu'il soit tr‚pass‚...Vive Dieu! Saint-M‚grin, toi qui es ami de Ronsard, tu devrais bien le charger de faire son ‚pitaphe...

SAINT-MEGRIN

Il est enterr‚ dans les poches de ces coquins de ligueurs...Je crois qu'il n'y a plus guŠre que l… qu'on puisse trouver les ‚cus … la rose et les doublons d'Espagne...Cependant il m'en reste encore quelques-uns, et si tu veux...

D'EPERNON, riant

Non, non, garde-les pour acheter de l'ell‚bore; car il faut que vous sachiez, mon pŠre, que, depuis quelque temps, notre camarade Saint-M‚grin est fou...Seulement, sa folie n'est pas gaie...Cependant, il vient de me donner une bonne id‚e...Il faut que je vous fasse payer mon horoscope par un ligueur...Voyons, sur lequel vais-je vous donne un bon?...Aide-moi, duc de Joyeuse. Ce titre sonne bien, n'est-ce pas? Voyons, cherche...

JOYEUSE

Que dis-tu de notre maŒtre des comptes, La Chapelle-Marteau?...


Henri III et sa Cour - 3/24

Previous Page     Next Page

  1    2    3    4    5    6    7    8   10   20   24 

Schulers Books Home



 Games Menu

Home
Balls
Battleship
Buzzy
Dice Poker
Memory
Mine
Peg
Poker
Tetris
Tic Tac Toe

Google
 
Web schulers.com
 

Schulers Books Online

books - games - software - wallpaper - everything